Tout savoir sur les rémunérations en portage salarial !

Le portage salarial est un dispositif très récent, mais de plus en plus populaire. Il met en relation un salarié porté, une société de portage et une entreprise cliente. Dans ce cadre, le salarié porté signe un contrat avec la société de portage qui va lui verser un salaire de manière régulière. Toutefois, c’est pour le compte de l’entreprise cliente que le salarié porté effectue des missions. La société de portage joue alors un rôle d’intermédiaire entre les deux. Dans le présent, il s’agit de traiter particulièrement des rémunérations versées au salarié porté.

Simulation de salaire

Beaucoup d’individus s’intéressent de plus en plus au système de portage salarial. À cet effet, l’aspect financier fait partie des points considérés avant la prise de décision d’entrer dans le système et de réaliser des missions. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il existe des outils de simulation portage salarial vous permettant de vous faire une idée sur vos potentielles rémunérations.

En principe, un simulateur permet d’avoir des prévisions sur la rémunération brute et la rémunération nette. En outre, l’utilisation de cet outil vous permet de fixer votre tarif minimum et de vous organiser dans le cadre de la réalisation de vos différents paiements.

Salaire brut et salaire net

Une distinction doit être faite entre le salaire brut et le salaire net. Dans un premier temps, le salaire brut correspond au chiffre d’affaires mensuel hors taxes facturé à l’entreprise cliente. Il s’agit d’une rémunération brute qui n’a pas encore subi aucune sorte de défalcation. Il peut comprendre les frais liés à l’exercice des missions ainsi que les cotisations sociales.

Quant au salaire net effectivement versé, c’est le salaire brut auquel ont été soustraits les frais de gestion, les frais de fonctionnement, les frais de mission et les cotisations sociales. Selon le cas, les prélèvements à la source peuvent être également défalqués.

Les frais de gestion sont relatifs aux prestations réalisées par la société de portage. Ils représentent un pourcentage de votre chiffre d’affaires. Quant aux frais de fonctionnement, il s’agit des dépenses courantes nécessaires à l’exercice de votre activité. Ils peuvent être remboursés, mais sont soumis à des plafonds. Les frais de mission correspondent à des frais en relation avec une mission en particulier. À cet effet, ils peuvent être refacturés à l’entreprise cliente le plus souvent sur présentation de pièces justificatives. Enfin, les cotisations sociales sont relatives aux cotisations salariales versées par le salarié porté. Elles servent à financer la protection sociale, la cotisation retraite ou encore l’assurance chômage.

Optimisation de la rémunération

Le meilleur moyen d’optimiser la rémunération d’un salarié porté est de jouer sur les frais de mission et les frais de fonctionnement. En effet, comme ils sont remboursables, ils peuvent être ajoutés en tant que complément au salaire net. En outre ces possibilités de remboursement sont prévues par le statut de salarié porté.

Il est à noter que parmi les frais remboursables et récupérables, vous avez les frais de transport, repas, hébergement, prospection. De plus, ce genre d’optimisation n’est pas frappé par des impositions ou autres cotisations sociales.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Retour haut de page